Dans l’Agefi Magazine de ce mois, Farner Consulting et Didier Heiderich cosignent un article sur le « Social Licence to Operate », un modèle de management permettant de mesurer le niveau d’acceptation de la part de la communauté locale et des parties prenantes à un projet d’entreprise. Ce modèle, aujourd’hui principalement documenté par la littérature anglo-saxonne, prend sa source dans le secteur minier qui fait régulièrement face à de virulentes oppositions lors de l’implantation d’un nouveau site dans un pays du tiers monde. De plus en plus repris par les multinationales en dehors de l’industrie minière, ce modèle s’applique à tous les secteurs dont l’activité fait souvent l’objet de polémiques.

pyramide-pertinente

PDF article complet

Pour plus d’informations : socialicense.com, accsr.com.au