Les changements rapides que l’on observe au niveau de la société et des médias nécessitent une communication efficace et différenciatrice. Les vieilles recettes d’antan ne fonctionnent plus. Il n’est plus question aujourd’hui de forcer l’attention, et la complexité du nouveau monde de la communication ne permet plus le recours à des solutions toutes faites. Les marques et les organisations se retrouvent maintenant dans un échange permanent avec leurs très vastes groupes d’intervenants, chaque contact, qu’il soit en ligne ou hors ligne, influençant leur réputation de manière positive ou négative. Résultat: les marques et les organisations ne sont plus ce qu’elles prétendent être officiellement. Aujourd’hui, les marques et les organisations sont ce qu’elles font. Elles sont devenues des systèmes sociaux. Et l’on ne peut plus penser la communication en termes de solutions, de produits et de campagnes. Il faut la penser en termes de processus continus.

Comment les entreprises peuvent-elles utiliser ce changement de manière productive et y contribuer? Avec un objectif général qui donne une orientation tant vers l’intérieur que vers l’extérieur et avec un comportement avenant et authentique suscitant la confiance. En effet, dans un monde de plus en plus interconnecté, ambigu et submergé d’informations, la confiance est la clé du succès commercial. C’est pourquoi, chez Farner, nous considérons la communication stratégique comme la capacité à façonner des processus relationnels de manière à ce qu’ils suscitent de la proximité et de la confiance.

Qu’implique le changement pour nous, les conseillers?

  • Premièrement, nous devons être plus près. Plus près des personnes et des thèmes, plus près des marchés et plus près du contexte commercial. Dans la complexité croissante, c’est la seule manière d’identifier ce qui est décisif et de réduire le savoir à l’essentiel.
  • Deuxièmement, nous devons façonner la communication de manière à ce qu’elle permette des relations et de la proximité. Dans notre quotidien médiatique complexe, cela ne se fait plus par des formes de communication linéaires et transactionnelles, mais par une communication interactive circulaire autour de contenus axés sur l’utilisateur.
  • Troisièmement, nous devons développer de nouvelles attitudes, afin de façonner la collaboration avec nos clients et au sein de l’agence. Nous appelons cela la cocréation. La cocréation signifie que nous ne voulons pas nous présenter comme des experts omniscients qui disent aux clients ce qu’ils doivent faire ou leur fournissent des produits tout faits, mais comme des experts qui mettent au point des solutions et des processus adaptés et efficaces en collaboration avec le client.

Pour la collaboration au sein de l’agence, la cocréation signifie que nous pensons de manière multidisciplinaire et rassemblons nos nombreuses équipes d’experts sur les projets. Ce principe des «lunettes multiples» et le changement de perspective continu permettent une communication multicanal. Chez nous, spécialistes du contenu et des communiqués de presse, créatifs, experts du numérique, conseillers en changement et chercheurs cocréent à la même table, développent des idées et façonnent la communication ensemble.

Cette évolution stratégique de l’agence selon l’approche «plus près» a aussi été l’occasion de mettre à jour notre site Web. En plus du blog Farner, la nouvelle fonctionnalité interactive #FragDichNah permet elle aussi un échange direct sur les thèmes qui vous intéressent et qui intéressent votre branche. Je vous souhaite bon amusement dans l’exploration de notre nouveau site Web et me réjouis déjà de lire vos réponses et suggestions!