En Suisse, le secteur immobilier compte toujours parmi les plus gros consommateurs de ressources. Même si la notion de durabilité s’impose peu à peu comme une évidence lors de nouveaux projets, sa mise en œuvre se heurte souvent à des obstacles importants : vision séquentielle entre les différentes phases du projet, impératifs de rentabilité ou encore standards et pratiques « trop » bien établis.

C’est en réponse à ces obstacles que l’Association suisse pour des quartiers durables, fondée en 2018 par le WWF Suisse et Implenia, a élaboré SEED next generation living, une certification indépendante qui promeut une vision holistique. SEED place le quartier au cœur de la réflexion urbaniste et garantit l’intégration des critères de durabilité aux différents stades de sa construction, sans pour autant sacrifier à cet aspect essentiel : la rentabilité.

Le rôle des labels

Le marché de la construction a vu le nombre de labels de durabilité augmenter rapidement ces dernières années. Aux premières certifications orientées vers un objectif d’efficacité énergétique (par exemple Minergie, le plus connu, depuis 1998), se sont ajoutés d’autres labels attestant des méthodes de travail, des outils et des normes appliqués à d’autres aspects de la construction (qualité de vie, préservation de la nature, optimisation des coûts, etc.).

La multiplicité des labels témoigne d’une évolution favorable. En effet, seuls les labels offrent une garantie que les nouvelles techniques plus respectueuses de l’environnement s’inscrivent durablement dans la construction immobilière. En d’autres termes, ils participent à un changement de mentalité profond dans un secteur parfois trop réticent à bouleverser ses pratiques.

Ce qu’offre la certification SEED

Un nombre toujours plus important de labels, bien que bénéfique, peut néanmoins prêter quelque peu à confusion. Lequel privilégier ? Et comment garantir que les critères de durabilité soient pris en compte dans le développement urbain de manière holistique et ne se limitent pas à une construction individuelle ? C’est là qu’intervient la certification SEED, seule à promouvoir la durabilité à l’échelle du quartier, en s’articulant autour de six principes fondateurs : qualité de vie attractive, climat préservé, biodiversité régénérée, gouvernance partagée, culture valorisée et économie circulaire. Elle se caractérise par une méthodologie de certification complète, exigeante, définie dans le cadre d’un plan d’actions de durabilité. La certification est renouvelée à différentes étapes, y compris lorsque le quartier est en phase d’utilisation.

Ce sujet a fait l’objet de deux séminaires organisés par les agences Farner et Saentys, en collaboration avec l’Association des quartiers durables, qui ont eu lieu au premier semestre 2021. Pour en savoir plus sur la certification SEEDnext generation living, rendez-vous sur https://seed-certification.ch/.

Kontakt

Farner Consulting AG
Didier Bonvin | didier.bonvin@farner.ch